Tout ingénieur réseau à mon sens, devrait percevoir la signification de ce sigle qui est DNS. C’est un service appelé Domain Name System qui est un protocole de communication qui fait la résolution des noms de domaine.

Sur internet, chaque site web a son propre nom de domaine qui cache derrière lui une l’adresse IP. Sur ce blog par exemple c’est www.gandalsmart.com (.com est l’extension).

Voici une vidéo plus détaillée.

Lorsqu’un utilisateur tape www.google.com par exemple sur son navigateur, il lance une requête vers le serveur DNS. Celui-ci va chercher dans sa base de données – internet – et renvoyer l’info demandée.

C’est le principe, toute une architecture ! Voici un tuto détaillé sur le fonctionnement du DNS – Comment déployer un serveur DNS sous Cisco Packet Tracer ?

Dans ce tutoriel, nous allons voir comment installer et configurer ce service sous Windows Server 2016. L’installation du DNS sous Windows Server 2016 se fait comme pour les autres rôles.

Soit en utilisant les commandes ou simplement la console Server Manager en allant sur GERER, Ajouter rôles et fonctionnalités.

Continuez sur Suivant et cochez Serveur DNS et installez-le. A rappelez que si vous aviez fait une installation avec Active Directory, vous vous passer directement à la configuration des zones et enregistrements DNS.

  • Zones de recherche directe
  • Zones de recherche inversée

Configuration des Zones de recherche directe

La zone directe fait correspondre le nom du domaine à l’adresse IP. Une fois que le DNS est installé, vous avez plusieurs possibilités pour vous rendre dans la configuration des zones.

Soit en cliquant sur DNS sur la barre de gauche, puis faire un clic droit dessus et cliquer sur Gestionnaire DNS, ou se rendre dans Outils puis DNS.

DNS enregistrements
DNS enregistrements

Par ailleurs, pour les passionnés des lignes de commandes, voici un raccourci pour aller plus rapidement. Fastoche !

Tapez simplement cette commande dnsmgmt.msc et voici l’interface qui s’affiche.

Gestionnaire DNS création de votre zone
Gestionnaire DNS création de votre zone

Lorsque vous cliquez sur votre nom de domaine, tous les enregistrements vont s’afficher. Nous avons des enregistrements de type A, CNAME, MX etc…

Création de l'alias CNAME
Création de l’alias CNAME

Il faut associer à notre zone une adresse IP. Donc nous allons ajouter un enregistrement de type hôte. A est pour l’adresse IPv4 et AAAA pour les adresses IPv6.

Nouvel hôte A ou AAAA
Nouvel hôte A ou AAAA

La petite fenêtre s’affiche où les propriétés sont présentes. Sur la barre latérale gauche, voyez les Zones de recherche directe et les Zones de recherche inversées.

Cliquez sur zones de recherche directe pour ajouter un enregistrement du type CNAME – alias(www) sur votre domaine. Pour exemple, gandalsmart.

Faites un clic droit dans le vide de l’interface. On ajoute le www puis le FQDN pour l’hôte de destination (nom du domaine complet) comme l’indique la figure.

Enregistrements DNS de l'alias www
Enregistrements DNS de l’alias www

Configuration des Zones de recherche inverse

Maintenant intéressons-nous à la zone de recherche inverse qui fait correspondre l’IP au nom de domaine. Pour le configurer, nous allons créer une nouvelle zone.

Pour ce faire sélectionnez-le et faites un clic droit, Nouvelle zone puis choisissez dans notre cas Zone principale.

Selectionnez nouvelle zone
Sélectionnez  Zone principale

Après choisissez l’option 2 – Tous les serveurs DNS exécutés sur les contrôleurs de domaine dans ce domaine gandalsmart.

Selectionnez la deuxième option
Sélectionnez la deuxième option

Après on pourra valider sur IPV4 et fixer ID du réseau, c’est-à-dire pour une adresse de classe C, nous mettrons les 3 premiers octets de l’adresse IP du serveur. Par exemple ici : 192.168.1

Mettre l'ID du réseau
Mettre l’ID du réseau

Enfin on peut faire l’ajout du pointeur pour l’indexation. Faites un clic droit, puis cliquez sur PTR pour compléter l’octet restant de l’adresse IP comme l’indique la figure.

Complétez l'adresse IP de l'enregistrements PTR
Complétez l’adresse IP de l’enregistrement PTR

Comment tester votre configuration DNS

Pour savoir si votre DNS est bien configuré et que les zones marchent bien, nous avons un outil adapté pour le test. Il suffit d’utiliser nslookup. Allez dans l’invite de commande, puis tapez cette commande.

Sur DOS tapez : Nslookup IP Address du serveur. Validez par Entrée ! Voici le résultat.

Testez le DNS avec NSLOOKUP
Testez le DNS avec NSLOOKUP

Mais au préalable, assurez-vous d’avoir fixé l’adresse DNS du serveur. Voilà !

DNS préferé ajouté pour l'intégration
DNS préféré ajouté pour l’intégration

Articles similaires :

logo
Rejoignez les 3 700 abonnés

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Adresse e-mail non valide
Vous ne recevrez pas de spam et vous pouvez vous désabonner à tout moment! 

Mouslim Diallo

Ingénieur télécoms - digital entrepreneur - blogueur activiste - Web développeur passionné de TICs. Je suis formateur en administration réseaux systèmes - Windows Server - Linux - réseaux Cisco

3 commentaires

AIK · 18 décembre 2019 à 16 h 46 min

salut!! si notre serveur dns est installé en même temps que le ADDS, ces configs sont les mêmes? j’ai rencontre ce problème sur mon LAB en faisant NSLOOKUP sur une machine cliente joint au domaine on ne me renvoie que l’IP du controleur de domaine et non le nom du serveur ADDS

    Mouslim Diallo · 19 décembre 2019 à 16 h 38 min

    Salut AIK, si tu installes l’ADDS en même temps que le DNS, ce que je fais le plus souvent. Tu vas pouvoir effectuer les mêmes configurations en respectant les étapes. Ensuite il faut veiller à la mise en place des différentes zones d’enregistrements qui pourront faire la résolution directe et inverse comme expliqué dans l’article. De passage on peut ajouter d’autres enregistrements selon les besoins. Configuration faite, il faut tester avec DIG ou Nslookup. Avec une machine cliente joint au domaine cela revient à la même chose. Vérifie juste tes configurations de zones au niveau des enregistrements.

      AIK · 24 décembre 2019 à 14 h 44 min

      Merci, je vois je viens de configurer la zone inverse dans les paramètres de DNS!! et j ‘ai eu ce que je cherchais encore une fois merci

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :